Chantiers Ouverts ou l’image du savoir-faire, le 6 mai

Vitrine incomparable du secteur, la Journée Chantiers Ouverts ouvrira ses portes à 145 projets, le dimanche 6 mai. Cette 12e édition se focalisera sur le savoir-faire, le durable ou la réhabilitation de sites.

Secteur pourvoyeur d’emplois, la construction déroulera ses fastes, le 6 mai, entre 10 et 17 heures. Les affiliés de la Confédération ont mis les petits plats dans les grands pour que grand public, étudiants et professionnels soient enthousiasmés par cette 12e édition.

Au gré d’itinéraires menant dans tout le pays, ceux-là s’étonneront de la réaffectation de telle friche industrielle, voire de tel patrimoine ; découvriront la haute technologie qui a prévalu dans l’édification d’infrastructures, culturelles, sportives ou administratives. Etc.

Des exemples ? Parmi les 145 projets, on peut citer la refonte du stade de foot de l’Union (Bruxelles), la restauration du donjon de Crupet (Namur), la rénovation de l’historique Handelbeurs d’Anvers ou la métamorphose d’un gazomètre (St-Trond). Mais le bouillonnement est tel…

Qu’importe vos choix, opérés grâce à www.journeechantiersouverts.be ! Partout, vous verrez que vos collègues oeuvrent, par passion du métier, à la modernisation des cités.

Un futur imminent… et numérique !

Cette nouvelle identité des villes s’accompagne d’un indéniable savoir-faire qu’il sera donné d’apprécier, le 6 mai.

Entre divers fleurons de l’architecture ou des bâtis pimpants neufs, la Journée mettra aussi à l’avant-plan l’évolution écologique et durable de la construction. En attesteront des maisons, appartements, centres de soins, écoles ou musées, par exemple, pour lesquels une énergie quasi neutre est souvent devenue la norme.

Enfin, si notre secteur se complexifie mais gagne en inventivité, c’est à la numérisation qu’il le doit. Et le BIM, le Lean et autre impression 3 D de symboliser à merveille cette construction aux délais d’exécution raccourcis et dont la qualité des finitions ne cesse de croître…